Robin Williams, un génie de la comédie

Le clown triste

robinwilliams_1_arte

Sa mort, survenue le 11 août 2014, a laissé un grand vide. Un silence assourdissant, comme si un merveilleux clown venait soudain de s’écrouler devant nous. Est-ce en raison de la tendre admiration que suscitait Robin Williams, ce documentaire choisit en tout cas de livrer un hommage à l’artiste sans s’arrêter sur l’homme et ses démons – l’alcoolisme, la drogue et la dépression qu’il ne parvint à faire taire qu’en se suicidant. L’on y suit le parcours d’un génie de l’impro et du stand-up formé à la très sérieuse Juilliard School, qui batailla ferme pour s’imposer en tant qu’acteur – et pas seulement dans les rôles comiques qu’on lui confiait spontanément. Mais l’on regrette que le grain de folie de Williams et son énergie dévastatrice fassent défaut à ce film sage, un tantinet sentimentaliste.

Sur le même sujet
Plus d'actualité