Faut pas rêver: Islande, de glace et de feux

L'Islande, terre de glaciers et de volcans, un pays magnifique et un paradis pour les oiseaux et les moutons.

islande_1_doc

Philippe Gougler nous emmène à la découverte de cette île aux paysages sublimes, à la rencontre d’une population, peu nombreuse, proche de la nature, attachée à ses racines vikings. Il part à la rencontre de baigneurs profitant des sources d’eaux chaudes, d’une chorale d’hommes et d’un artiste qui sculpte la pierre de lave. En hélicoptère, appareil souvent indispensable pour se déplacer, il se fait déposer au bord d’une calotte glaciaire et rend visite à un fermier qui prépare une spécialité locale: le requin pourri.  Plusieurs reportages nous font découvrir l’âme de ce pays méconnu. Dans l’œil de Rax nous emmène avec le plus grand photographe du pays. Rax nous montre les geysers, les volcans, les étendues sauvages et désertiques, les lumières féeriques qui lui inspirent ses superbes photos. Dans L’île qui tient à un fil, rendez-vous sur Bjarnarey avec Halli Geir. Avec quelques passionnés, elle tente de ramasser des œufs sur les falaises, à l’aide d’un filin. Une tradition dangereuse qui n’est plus autorisée qu’un week-end par an, et qui rappelle l’époque où les habitants des îles Vestmann dépendaient de ces œufs pour survivre à la famine.

Les nouveaux Vikings de Jakabol nous présente des athlètes d’un centre sportif, animés par le culte de leurs racines, qui font des concours de force pure, en soulevant notamment d’énormes pierres, pour remporter le titre de Viking le plus fort de l’année. Enfin, Le grand Rettir nous propose de participer avec Kristjan Eldjarn à l’un de ces rassemblements de moutons qui animent les week-ends islandais début septembre dans toute l’île. Il s’agit de battre la campagne et de dévaler les pentes abruptes des montagnes pour rassembler les troupeaux avant les premières neiges. Une épreuve sportive mais surtout l’occasion de se retrouver.

Plus d'actualité