Archibelge

Entre urbanisme et surréalisme

archibelge_4_-_rtbf

Une barre d’immeuble pour te bousiller un magnifique littoral. Des bâtiments géniaux ratiboisés pour construire des tours de béton. Une maison dont la baie vitrée donne sur une station d’autoroute. Une capitale qui attire chaque jour plus de trois cent mille navetteurs, et qui a donné son nom à une mauvaise façon de faire de l’urbanisme. Le premier volet d’Archibelge, série qui dresse un panorama absurde et surréaliste de l’architecture belge, se penche sur Bruxelles. Sa pertinence: ne pas invoquer des experts pontifiants mais bien des habitants, qui vivent chaque jour dans ce micmac urbain qui ressemble à un entrelacs d’utopies fonctionnelles et de désirs architecturaux étranges. Une très bonne tranche de Belgique à la fois drôle, pertinente et sacrément bien mise en scène.

Plus d'actualité