True Detective Saison 2

La délicate étape de la confirmation

true_1_-_doc

Les plus grands créateurs le diront: rien n’est plus angoissant que le triomphe. Parce qu’avec lui débarquent inévitablement d’énormes attentes. Or la première saison de True Detective, succès critique et public, est brillante. Ni plus, ni moins. Ardu, dès lors, de tenir la comparaison par la suite. Malgré un casting cinq étoiles (composé notamment de Colin Farrell, Rachel McAdams et Vince Vaughn), la sauce ne prend pas, dans cette deuxième saison. Pour être plus juste, elle ne prend plus aussi bien qu’auparavant. Les créateurs ont abusé de la formule qui avait fait leur renommée. Résultat? Des personnages torturés à l’extrême (il n’y en a pas un pour rattraper l’autre) et une intrigue horriblement alambiquée. Cette deuxième saison n’est certainement pas la daube décrite par certains. Mais elle sent très fort le réchauffé. Ce qui est rarement aussi goûteux qu’à la cuisson initiale.

Sur le même sujet
Plus d'actualité