Les blessures de l’île

Les blessures de l'île

blessures_4_-_france_2

Rentrer chez soi pour Noël, certains s’en réjouissent. Pas le capitaine de gendarmerie Gregor Gourvennec, contraint de revenir sur l’île bretonne qu’il a brutalement quittée vingt ans plus tôt par la découverte d’un cadavre. Flanqué d’une jeune nettoyeuse de scènes de crime également née sur ce bout de terre désolé, Gourvennec retrouve son passé alors que d’étranges événements amènent sa collègue à s’interroger sur le sien. Enquête policière flirtant avec le fantastique, Les blessures de l’île échoue – malgré ses plans de landes fouettées par la tempête – à créer l’atmosphère que réclamait une telle histoire. La faute surtout à un scénario faiblard et tiré par les cheveux, qui n’offre pas beaucoup d’occasions d’embarquer. Dommage pour les comédiens, pas mal, et pour les téléspectateurs qui espéraient frissonner.

Plus d'actualité