Le sel de la terre

Parcours d'artiste

sel_1_-_doc

Wenders pose un regard lucide mais admiratif sur l’œuvre magnifique du photographe brésilien Sebastião Salgado. Sous la forme d’un double portrait, celui de l’œuvre et celui de l’homme, indissociables. Posant Salgado sur un fond sombre comme pour révéler les secrets intimes d’une chambre noire, il interviewe son ami photographe, tandis que défilent les photos somptueuses de ce grand arpenteur du monde. Splendides, les clichés sont aussi douloureux, car l’artiste s’est fait durant 40 ans le chroniqueur des grandes tragédies humaines (le génocide du Rwanda, la famine au Sahel…). A force d’être confronté à tant d’horreurs, le photographe a fui les humains dont il a tant aimé tirer le portrait. Pour rendre compte des merveilles du monde que l’homme saccage. Les images sont splendides, offrant le contrepoint d’un homme toujours fasciné par la vie et ses mystères.

Sur le même sujet
Plus d'actualité