Qualifications Euro 2016: Andorre/Belgique

La bande à Willy décroche ce samedi son ticket pour l'Euro 2016, avant d'en découdre mardi avec Israël.

foot_1_-_isopix

Il y a deux ans, quasi jour pour jour, l’euphorie s’emparait du plat pays suite à la victoire face à la Croatie qui envoyait les Diables au Brésil. Ce samedi, la pression sera beaucoup moins forte sur les épaules de Marc Wilmots et de son équipe 5 étoiles, et pour cause: c’est une équipe d’Andorre sans grand danger qui servira de tremplin vers l’Euro. On ne dira pas « Oui mais il faut toujours se méfier des petites équipes ». Parce que, non, il ne faut pas se méfier d’Andorre, formation certes enjouée mais qui n’a pas encore marqué le moindre point dans le groupe B. La seule chose dont il faut se méfier, ce sont les fausses bonnes habitudes: se qualifier pour la phase finale d’une compétition internationale, malgré le fait que le sésame est désormais offert à 24 pays, cela doit rester une fête. Et il ne faudrait pas oublier que les Diables Rouges n’ont plus atteint l’ultime étape du Championnat d’Europe depuis 2000, manquant trois éditions d’affilée…

Les coups de klaxon dans la rue, les drapeaux aux fenêtres et les bières dans le gosier (mais non, pas avec modération, quelle idée surannée) sont donc allègrement autorisés. On espère que les Diables, après leur prestation pénible contre Chypre, parviendront à asséner le même uppercut à la Principauté andorrane qu’au match aller (6-0). On espère surtout que, plus tard, lorsque les choses sérieuses commenceront vraiment dans l’Hexagone, ils se placeront à la même hauteur que leurs ambitions. C’est-à-dire en oubliant cette campagne qualificative finalement facultative pour défier – et vaincre – des nations qui sont jalouses de leur talent (jusqu’ici) potentiel. Israël, ce mardi, constituera une étape insidieuse de ce challenge, à savoir un morceau de choix qui, hélas, devrait compter pour du beurre. Du moins pour les Belges, car les Israéliens, eux, doivent se positionner pour une des fameuses et précieuses « meilleures troisièmes places »…

Sur le même sujet
Plus d'actualité