Karbon Kabaret

Murgia veut l'âme de Liège.

karbon_2_-_rtbf

Certains appelleront Karbon Kabaret un opéra urbain. Lui, Fabrice Murgia, y voit davantage un « music-hall à la sauce liégeoise ». Pour les fêtes de Wallonie, on a confié au talentueux metteur en scène un spectacle qui retranscrirait l’âme de la région liégeoise. La note d’intention déposée sur le site de l’événement est alléchante. Murgia coordonne une troupe qui part dans tous les sens, pour, au final, partager les mêmes objectifs: raconter l’histoire de Liège et ses valeurs, sans tomber dans un folklore figé. Du coup, Kaer de Starflam se met à jouer avec le déluré Experimental Tropic Blues Band, et des métallos, Mario le dernier mineur, une fanfare, des acrobates, des majorettes viennent se joindre au spectacle. Ce soir, on saura si Murgia et sa bande auront réussi leur pari: « évoquer notre singularité avec poésie. »

Sur le même sujet
Plus d'actualité