Hep taxi!: Riad Sattouf

Une rencontre au poil

hep_taxi_1_-_rtbf

Un taxi et deux barbus aussi impertinents que drôles pour démonter la mécanique d’un succès retentissant, à l’occasion de la parution du deuxième volet de L’Arabe du futur. Tout sourit au dessinateur franco-syrien Riad Sattouf qui se revendique avant tout du peuple des auteurs de bandes dessinées, « un peuple qui a ses traditions et qui s’est répandu dans le monde entier. Un vrai peuple« . Après un passage par Charlie Hebdo et la création de la série Pascal Brutal, il réalise Les beaux gosses et remporte le césar du meilleur premier film. Quant à L’Arabe du futur, son itinéraire d’enfant pas gâté en Libye et en Syrie dans les années 80, avec 200.000 exemplaires vendus – un véritable exploit pour un roman graphique -, une traduction en quatorze langues et le prix du meilleur album 2014 à Angoulême, il est bien parti pour devenir au moins aussi culte que le Persepolis de Marjane Satrapi.

Sur le même sujet
Plus d'actualité