Athlétisme: Championnats du monde

Malgré ses zones d’ombre, l’athlétisme, à travers son 15e Mondial, a encore des arguments à faire valoir.

athletisme_2_-_isopix

On ne va pas se mentir, les Mondiaux d’athlétisme tombent mal, très mal. Deux des meilleurs spécialistes du dopage international attestent qu’au moins un médaillé sur trois (olympique ou mondial) a inévitablement triché entre 2001 et 2012 dans les épreuves allant du 800 mètres au marathon, la Fédération internationale (l’IAAF) ne trouve rien d’autre que botter en touche pour sa défense et, cerise sur le gâteau, des athlètes allemands – et non des moindres – se mettent en scène dans une vidéo pour dénoncer l’IAAF en l’accusant d’avoir détruit « leurs rêves d’enfance »! Il s’agit donc d’être mentalement fort, voire plongé dans un certain déni (les deux se complètent), pour suivre paisiblement ces championnats du monde, disputés dans la seule ville qui était candidate pour les organiser, Pékin. Admirations sincères d’ailleurs transmises à notre nouveau tandem de commentateurs, formé de Vincent Langendries et Fred Xhonneux. Ce dernier aura pour mission de nous faire oublier le dinosaure qu’était le consultant Noël Levêque, qu’on salue au passage.

Et pourtant. On peut rêver que l’athlétisme, qui se trouve à un nouveau tournant de son histoire, un peu comme le cyclisme en 1998 avec l’affaire Festina, profite de ce giga-séisme pour franchir un cap. Après tout, si tout ne sera jamais réglé dans le vélo, les spécialises l’affirment: grâce à la révélation d’un nombre incalculable d’affaires ces dernières années, il n’a jamais été aussi compliqué de se doper! Pendant que dans d’autres disciplines sportives majeures, le dopage est camouflé voire ignoré. Presque par réflexe.

En attendant, le sport-spectacle va connaître dimanche en Chine l’un des moments les plus attendus de son ère moderne: un 100 mètres d’anthologie, avec la légende Usain Bolt, en lice pour – au moins – un neuvième titre record, qui croisera le revenant Justin Gatlin. À 33 ans et après une suspension de quatre ans (!), ce dernier n’a jamais couru aussi vite de sa vie! Enfin, côté belge, les Borlée seront fidèles au rendez-vous (récents 3es des mondiaux de relais), mais qui sait si la surprise ne viendra pas du Belgo-Bulgare Philip Milanov au lancer du disque, fraîchement recordman de Belgique, voire d’Anne Zagré (100 m haies) ou de Nafissatou Thiam à l’heptathlon? Voilà en tout cas quelques motifs parmi d’autres pour nous faire vibrer. Malgré tout…

Sur le même sujet
Plus d'actualité