Grands reportages: Un métier n’a pas de sexe

Métiers hors clichés

grands_reportages_4_-_tf1

Peut-on être homme et sage-femme ou couturier en lingerie fine? Ou femme et conductrice de poids lourds ou capitaine de CRS? Clarence, fan de hip-hop et couturier, Adrien, très fier de son métier d’accoucheur, Hélène, qui manie un camion pachydermique ou encore Laetitia, boss d’un bataillon de 133 CRS, vous diront que oui, bien sûr. Ils sont au cœur d’Un métier n’a pas de sexe, nouveau volet de Grands Reportages, et partagent leur passion pour un métier trop souvent accroché à son étiquette de genre. Ainsi, la mère de Clarence a été piquée au vif quand elle a appris que son fils voulait verser dans la couture. Laetitia, elle, abolit la frontière entre les sexes grâce à son attitude ferme mais protectrice envers ses hommes, mais aussi avec l’uniforme qu’elle enfile chaque jour. En France, seuls 12 % des travailleurs sont actifs dans une filière mixte, le reste de l’univers du travail est resté cloisonné par genre.

Sur le même sujet
Plus d'actualité