Des racines et des ailes

Carole Gaessler évoque le riche patrimoine naturel et architectural de la mythique Riviera, entre France et Italie, Cannes et Portofino.

des_racines_4_-_isopix

Pour commencer ce beau voyage, suivons Pierre Aimon, spécialiste de la photographie aérienne en 3D. Il va faire 250 clichés de Bargème, cité médiévale à 1.100 m d’altitude et nous offrir ensuite un survol de la côte de Cannes à Nice. A Cannes, Katia Diadema et Frédéric Médail, botanistes de renom, nous emmènent vers la plus petite des îles de Lérins, Saint-Honorat, où ils font l’inventaire des plantes. Dans le monastère cistercien, les religieux ont rénové un vignoble qu’ils cultivent en bio. Les scientifiques nous entraînent ensuite à Monaco, symbole d’une urbanisation débridée. Au cœur du palais pourtant, le jardin de la famille Grimaldi offre un étonnant sanctuaire de la biodiversité méditerranéenne.

A Nice, Agnès et Olivier Monges, une historienne de l’art et un photographe, immortalisent les villas qui ont été construites, depuis le XIXe siècle, entre Cannes et le cap Ferrat. A Antibes, ils nous font pénétrer dans les magnifiques maisons Bloc et Hartung. Retour dans l’arrière-pays, pour des plaisirs gourmands. A Sospel, Frédéric Soffiotti cultive la caillette, l’olive de Nice et développe un potager en terrasses tandis que sa femme Carla tient table d’hôte.

Côté italien, Gisela Medello, historienne, et Andrea Folli, architecte, nous guident à travers le patrimoine de la Ligurie. A Bordighera, ils s’attachent à sauver la villa construite par l’architecte français Charles Garnier en 1872. En mer, Pascal Mayol, spécialiste des cétacés, milite pour la sauvegarde des baleines et cachalots, victimes du trafic dans le golfe de Gênes, avec son association les Soufleurs d’écume. Dernière étape, à Portofino, un petit village de pêcheurs devenu une station balnéaire huppée. Pierluigi Lugano, vigneron réputé, y produit un spumante étonnant, stocké à 60 m de profondeur dans les eaux du golfe.

Plus d'actualité