Les carnets de voyage d’Envoyé spécial: Croqueurs de voyages

L’art de s'évader

envoye_4_-_doc

La tradition remonte au XIXe siècle, portée par les peintres orientalistes. Depuis, le carnet de voyage séduit de plus en plus de baroudeurs désireux de transformer cette expérience unique en journal intime et artistique. Il y a ceux qui, dans le sillage de Delacroix et Gauguin, tirent de leurs croquis des toiles dont la vente leur permettra de repartir. Ceux qui, pour leur seul plaisir, décident d’apprendre à retranscrire une ambiance lors de stages à l’autre bout du monde. Ceux qui profitent du numérique pour proposer une version moderne du carnet de voyage – et, le cas échéant, le vendre à quelque office du tourisme. Ceux enfin qui surfent sur la vague pour éditer des guides touristiques personnalisés, à la fois pratiques et authentiques. Une autre manière d’envisager le voyage, dont Envoyé spécial se fait l’écho.

Plus d'actualité