Secrets d’histoire: Aliénor d’Aquitaine, une rebelle au moyen-âge

La remuante Aliénor

alienor_1_-_doc

Mise à l’honneur dans le cycle Les insoumises de l’été, Aliénor d’Aquitaine a été la première femme française chef d’Etat. Unique héritière de son duché, elle refuse de le rattacher à la France lorsqu’elle épouse l’héritier du trône, Louis VI. Couronnée reine en 1137, elle ne fait pas l’unanimité à la cour. Ses tenues sont jugées indécentes et les rumeurs d’adultère vont bon train. Après l’annulation du mariage, et ce malgré la naissance de deux enfants, Aliénor tombe dans les bras d’Henri II, futur roi d’Angleterre. Reléguée au rôle de mère de famille, privée de tout pouvoir politique, la reine rebelle s’impatiente. Lorsque son cher et tendre se fourvoie avec Rosamund Clifford, Aliénor fomente un complot avec deux de ses fils pour renverser le maître de l’Angleterre. Mais ce dernier découvre le pot aux roses et fait emprisonner Aliénor. Elle ne sortira de sa geôle que 15 ans plus tard, libérée par son fils, Richard Cœur de Lion, et mourra à 80 ans.

 

Sur le même sujet
Plus d'actualité