Wallons nous!: El curé de Cucugnan

Une nouvelle provençale jouée en... wallon picard

wallons_1_-_doc

La désertion des églises ne date pas d’hier. Fin XIXe, elle préoccupait déjà le curé de Cucugnan dans l’Aude. Bon comme le pain, ce brave abbé Martin se donna pour mission de ramener au bercail ses ouailles infidèles. Usant d’un stratagème – la découverte d’un trésor -, il convia tout le village à venir écouter son sermon dans lequel il raconta son rêve: alors qu’il était à la porte du Paradis, puis à celle du Purgatoire, il n’y avait trouvé aucun Cucugnanais, car horreur, tous étaient en Enfer! Cette savoureuse nouvelle écrite en provençal par Hercule Birat dans les années 1850 a été reprise en 1866 par Alphonse Daudet. Et ce soir, le texte qui n’a pas pris une ride va vibrer aux mélodieux accents du wallon picard grâce à l’adaptation de Patricia Poleyn. Un joyeux divertissement interprété par les Amis des 3 Coups. Les sous-titres français sont prévus, a don pon d’excus’, n’esté ni si biesse pou comprindre!

Sur le même sujet
Plus d'actualité