The Doors, Feast of Friends

Un docu exceptionnel sur The Doors

doors_1_-_arte

Si Jimi Hendrix ou Paul Simon s’invitent ce samedi sur Arte, ce sont peut-être les Doors qu’il faut ausculter de plus près. En raison: le documentaire Feast Of Friends, sorti de nulle part en 2014, soit quarante-trois ans après l’overdose fatale de Jim Morrison. On ne dit pas qu’il n’existe aucun autre docu sur le groupe californien, mais celui-ci a été façonné à l’époque où Morrison, Manzarek, Densmore et Krieger le voulaient bien, acceptant d’être filmés entre leurs concerts, leurs errances et leurs nuits. « On the road », comme on dit. Parfois pris sur le vif, souvent frénétiques tout en restant pudiques, les moments ficelés dans ce film-là n’ont rien de hollywoodien. Même le chanteur, éternel insaisissable, y abandonne ici ou là sa poésie viscérale pour y dévoiler sa poésie tout court.

Sur le même sujet
Plus d'actualité