Rachel, 16 ans

Rae est fan d’Oasis, tient un journal intime et déteste sa mère.

journal_3_-_doc

Rae est fan d’Oasis, elle tient un journal intime, déteste sa mère, veut plus que tout embrasser un garçon et devenir populaire en se comportant « normalement » avec sa bande de nouveaux potes. Ah, j’oubliais: Rae est aussi en surpoids sévère puisqu’elle tente d’étouffer son mal-être sous une pile d’emballages de barres chocolatées. Elle se mutile et sort d’un séjour en hôpital psychiatrique. L’enfer de l’adolescence avec un casting qui ne fait pas semblant de devoir lutter pour se sentir bien dans sa peau et une réalisation gonflée aux hormones. La série, située en 96, réveillera des traumatismes de cours de gym – de type attente prostrée faute de sélection dans une équipe – et, entre Blur et Republica, sonnera comme la bande-son des années acné pour pas mal de trentenaires.

Sur le même sujet
Plus d'actualité