Tour de France: dans les coulisses d’une fête populaire

Arrière Tour

tour_1_-_reporters

La compétition organisée autrefois avec les moyens du bord par le journal L’auto, mais déjà étiquetée « plus grande course cycliste du monde », est devenue un ogre télévisuel. Chaque année, plus d’une centaine de chaînes retransmettent l’événement. 23.000 membres des forces de l’ordre encadrent la course, tout au long du parcours. Derrière des intérêts financiers colossaux, à la fois pour les villes qui paient pour accueillir les étapes, mais aussi les sponsors et l’organisateur ASO, se cache une mécanique complexe. Dans les coulisses d’une fête populaire, mené par le réalisateur poitevin Edouard Bergeon, démarre alors que les coureurs sont rentrés chez eux et que la prochaine édition se prépare. Durant plusieurs mois, le documentaire scrute l’envers de la fête populaire et le travail souvent passionné des petites mains qui rendent le Tour possible.

Sur le même sujet
Plus d'actualité