Docs interdits: Etranges affaires, l’affaire des vedettes de Cherbourg

Quand Israël pique la vedette

etranges_2_-_france_3

De cette affaire, la France se souvient encore: elle connut à l’époque un retentissement mondial et le pays tout entier devint la risée de la presse internationale. Il faut dire que l’histoire est cocasse: en 1966, Israël commande à Paris douze vedettes militaires. Mais la situation au Proche-Orient se tend. Après la guerre des Six-Jours, le président de Gaulle décrète un embargo sur les ventes d’armes à destination d’Israël, lequel devient total à la suite du bombardement de l’aérodrome de Beyrouth. Cinq vedettes n’ont pas encore été livrées et restent donc dans le port de Cherbourg. Le Mossad monte alors une opération secrète pour les récupérer. Et dans la nuit de Noël 1969, les cinq navires prennent le large, direction Haïfa, au nez et à la barbe des Français. Une exfiltration épique dont le gouvernement, estiment certains historiens, aurait été informé.

Sur le même sujet
Plus d'actualité