Sale temps pour la planète: Grèce oubliée des Dieux

Séismes, canicules, incendies: en sus de la crise, la Grèce est menacée par les caprices de la nature. Et n’a plus guère les moyens d’y faire face.

sale_temps_2_-_isopix

Avec la crise économique qui étrangle le pays depuis 2009, on aurait tendance à l’oublier: la Grèce a aussi fort à faire avec les éléments. D’importants risques naturels menacent le pays et ses 11 millions d’habitants, comme vient le rappeler ce numéro de la série documentaire environnementale Sale temps pour la planète. Avec quelque 15.000 secousses par an, c’est ainsi l’une des régions d’Europe où le risque sismique est le plus élevé.

Si la grande majorité des tremblements de terre sont de faible intensité, Athènes s’est dotée d’un système d’alerte à la pointe et d’un code de construction très rigoureux en matière de normes parasismiques. Ce qui n’a pas empêché les drames – comme à Acharnes, au nord d’Athènes, où l’évocation des cent quarante morts en 1999 est encore douloureuse. D’autant plus que, selon le maire actuel, les dégâts étaient prévisibles: malgré la loi, les bâtiments construits sans permis sont légion. Le pays souffre en outre de dangereux épisodes caniculaires, qui ont provoqué la mort d’un millier de personnes ces vingt dernières années.

Un fléau amplifié par le phénomène de l’îlot de chaleur: voitures, climatisation, industrie provoquent une augmentation de 5 à 6°C dans les centres-villes par rapport aux banlieues. Et si des solutions existent, la question du réchauffement climatique et les questions environnementales dans leur ensemble n’ont plus guère la priorité d’un pays dépassé par sa dette et son taux de chômage. Les pompiers l’ont bien compris, qui ont vu les restrictions budgétaires entraver leur lutte contre les feux de forêt, conséquence directe de températures parfois extrêmement élevées. Ainsi remises à plus tard, les mesures visant à adapter la Grèce au changement climatique risquent fort de lui coûter très cher. Et le répit de se faire encore attendre.

Sur le même sujet
Plus d'actualité