Jobs d’été: bons plans et galère sous le soleil

Beaucoup d'étudiants essayent d'allier l'utile à l'agréable dans leurs job d'été

jobs_1_-_isopix

Chaque année, nombreux sont les étudiants qui prennent un emploi durant l’été. Une partie d’entre eux, soucieux de ne pas perdre leurs vacances, décident d’allier l’utile à l’agréable et optent pour des fonctions dans des stations balnéaires ou des clubs de vacances. Mais, même si quelques-uns trouvent leur bonheur et allient fêtes et belles rentrées d’argent, pour beaucoup le paradis se mue en enfer. Conditions de travail déplorables, heures supplémentaires non payées, contrats précaires…, certains employeurs peu scrupuleux n’hésitent pas à exploiter le rêve de ces jeunes. Caroline Olive nous montre la face cachée du travail des saisonniers qui, telles Aude, Manon ou Alice, subissent avec amertume une réalité qui manque de charme. Un document édifiant qui risque de briser certaines vocations.

Sur le même sujet
Plus d'actualité