Les routes de l’impossible

Transports très "en commun"

routes_1_-_france_5

En République démocratique du Congo, la question du transport pose des tracas quotidiens aux habitants. A Kinshasa, les embouteillages monstres peuvent vous retarder de quatre ou cinq heures le matin quand il ne faut pas « faire le pied » pour se rendre au travail. Le dernier train du Katanga nous emmène, lui, au plus profond des territoires de la province minière, sur les traces d’un train qui fonctionne sans horaire et part vers Ilebo, à 1.600 kilomètres de là. Plus de deux mille personnes, souvent des marchands itinérants, s’entassent, rentrant par les fenêtres et tous les moyens possibles sur le train, qui n’a pas circulé depuis cinq mois. Une odyssée fantastique dans un pays où la résilience est obligatoire pour pouvoir s’en tirer.

Sur le même sujet
Plus d'actualité