Virginie Hocq: C’est tout moi

 

Retour télévisuel sur le spectacle C'est tout moi alors que l'humoriste se prépare pour une nouvelle tournée.

cest_tout_moi_1_-_rtbf-460524

A partir de septembre, Virginie Hocq va commencer à pas mal tourner avec son dernier spectacle, Sur le fil. L’humoriste nivelloise, qui en a écrit la plupart des textes, promet des textes au ton plus personnel, sans pour autant verser dans le nombrilisme. Hocq, quarantenaire plutôt énergique se pense aussi au-delà des planches, à la télévision, à la radio et rêvant même de devenir réalisatrice. Dans Sur le fil, elle se mettra dans la peau de personnages aussi variés que Marie-Antoinette ou un mannequin pour cigarettes. Sur le fil, promet-elle, sera une réflexion, aussi, sur les changements qui peuvent survenir dans une vie, selon les choix que l’on pose et les opportunités que l’on saisit. En attendant les quatre-vingts dates qui s’annoncent, la RTBF nous repasse son spectacle C’est tout moi, écrit en 2005 avec Patrick Chaboud, cheville ouvrière du Magic Land Theatre, et Victor Scheffer. Hocq nous propose donc une galerie de personnages plus ou moins proches de nous, dont l’institutrice excédée et passablement en retard, la ménagère façonnant sa liste de courses ou Hocq elle-même, en comédienne interprétant Roméo et Juliette. Il faut le reconnaître: la comédienne met beaucoup d’énergie pour déployer son humour flirtant souvent du côté du pipi-caca et occupe bien l’espace scénique. Elle a bossé ses sketches, et son spectacle s’écoule avec fluidité. Le tout manque d’une petite dose de fulgurance, de transgression humoristique, d’aventure hors des sentiers battus par les aînés. Le public réagit bien, mais pour nous, l’éclat de rire est souvent resté un vœu pieux.

Sur le même sujet
Plus d'actualité