La France en chansons

En partant de Douce France, France 3 déroule la partition d’un pays exprimé en musiques.

1391983

Pour fêter l’arrivée de l’été, la chaîne a décidé d’envoyer des cartes postales musicales depuis divers coins de l’Hexagone et de ses îles. Avant-goût de vacances au travers de mélodies comme celle de la Nationale 7 de Trenet qui rappelle à Gérard Holtz sa première virée familiale dans le Midi et l’arrêt catastrophé du père sur le bord de la route, croyant déceler un bruit inquiétant dans les entrailles de la voiture toute neuve. Anecdote également rappelée: quand des Parisiens découvrent les cigales. Chantal Ladesou de son côté se remémore une descente en stop et la vaine tentative de drague de son chauffeur sur une aire d’autoroute et sur l'air d'Un beau roman de Fugain. Ce ne fut pas un jour de chance sauf peut-être pour elle qui sans le savoir rejoignait le compagnon d’une vie. Sète, Nantes ou encore Marly-Gomont qui fit le buzz en 2006 grâce au rappeur rural Kamini, nombre de villes et régions furent chantées, sublimées et se sont fait une place dans l’imaginaire collectif au travers de chansons.

"Je me souviens d'un coin de rue aujourd'hui disparu. Mon enfance jouait par là" chantait aussi Charles Trenet. Qu’ils affirment Je viens du Sud comme un Michel Sardou (né à Paris), se revendiquent Fille de l’Est comme Patricia Kaas ou d'une famille du Loir-et-Cher qui n’a pas peur de marcher dans la boue comme Michel Delpech, c’est toujours le besoin d’ancrage, de terres d’accueil, qui point entre les notes de cet agréable diaporama.

Heureusement cependant que la diffusion a lieu après les épreuves du Bac géo parce qu’avec leur manie de s’approprier le grand Jacques, les Français parviennent à glisser Le Plat Pays quelque part entre Belle-Ile-en-Mer et Toulouse. Les réalisatrices (Mireille Dumas et Anne Sedes) devaient préférer la mer du Nord à Vesoul.

Sur le même sujet
Plus d'actualité