I Muvrini: Imagina Tour

Faire entrer le chant polyphonique corse au panthéon de la world music française, c'est le défi que les frères Bernardini ont relevé haut la main dès les années 80.

1387349

Trente-cinq ans plus tard, "les petits mouflons" sont toujours d'attaque, après avoir raflé huit disques d'or et deux victoires de la musique en deux participations. Cet Imagina Tour ancre définitivement les chants ancestraux dans la modernité, n'en déplaise aux puristes et aux esprits chagrins. Comme Manu Chao méchamment taclé par les Wampas, I Muvrini a ses détracteurs qui lui reprochent de s'être fondu dans le système et de vendre une musique abusivement qualifiée de traditionnelle. C'est la rançon de la gloire. Comme disait Napoléon: "L'art d'être tantôt très audacieux et tantôt très prudent est l'art de réussir". – V.D.

Sur le même sujet
Plus d'actualité