Détroit 1-8-7 – Saison 1

Symbole de la crise de 2008, Detroit a été brièvement le théâtre d'une série policière.

1382701

La donne a changé depuis 2010, date à laquelle Detroit 1-8-7 avait été tournée. Ravagée par le krach de 2008, la ville américaine, longtemps considérée comme La Mecque de l’automobile, renaît aujourd’hui tout doucement de ses cendres: la capitale de l’état du Michigan n’est désormais plus officiellement en faillite. Mais revient de loin, comme en témoigne cet éphémère polar enfin diffusé sur RTL-TVI. Véritablement tournée dans les rues de Detroit, cette fiction en 18 chapitres relate le quotidien d’une équipe de détectives chapeautés par Louis Fitch (Michael Imperioli, Les Soprano). Un boss charismatique comme il se doit et qui se voit attribuer un nouveau partenaire en la personne de Damon Washington (Jon Michael Hill). À noter que chaque épisode suit en outre deux investigations parallèles.

L’une des volontés des producteurs de cette fresque était, au démarrage de leur projet, d’en faire un reflet de la réalité. Autant dire que cette ambition n’a pas plu aux autochtones qui se refusaient à ce que leur cité soit dépeinte comme étant la capitale américaine du crime, comme le laisse sous-entendre le chiffre "187" repris dans le titre. En réalité un code californien très célèbre, adopté depuis dans la culture amerloque (on se souvient notamment du film 187 code meurtre avec Samuel L. Jackson en 1997). Dans un premier temps, la série avait donc été réalisée dans un style proche du documentaire. Mais un fait divers a contraint les scénaristes à revoir leur copie: après qu’un gamin a été tué pendant le tournage d’une télé-réalité, la mise en scène a en effet été modifiée pour conférer un aspect plus positif et romancé à l’ensemble. Mais en lui ôtant dans le même temps une grande part de son originalité. De quoi l’empêcher de séduire un public déjà gavé d’intrigues policières formatées.

Sur le même sujet
Plus d'actualité