Patrick Bruel: Le concert symphonique à l’opera national de Paris

Une nouvelle audace

bruel_2_-_france_2-459916

 

Après une tournée qui l’a vu traverser la France, la Belgique et les Etats-Unis (pour 6 dates), l’interprète de Casser la voix s’est lancé un nouveau défi. Le soir du 12 janvier, il se produisait à l’Opéra Garnier pour un concert symphonique d’exception. Entouré de 47 musiciens, Bruel fêtait les 40 ans d’intenses collaborations entre chercheurs des deux prestigieux instituts de recherche Pasteur à Paris et Weizmann à Rehovot en Israël. Après un duo avec Julien Clerc et un autre avec la soprano Estelle Andrea, le public a eu des frissons lorsqu’en trio, Bruel a entonné Pourquoi ne pas y croire, chanson sur la paix et le respect. Accompagné d’Idan Raichel, un Juif israélien, et de Youness El Guezouli, un musulman marocain révélé dans la troisième saison de The Voice, il a offert un beau moment d’émotion, au lendemain des attentats perpétrés dans les locaux de Charlie Hebdo. – V.V.

Sur le même sujet
Plus d'actualité