[WEBSERIE] Intime Conviction

Entre TV et web, fiction et documentaire, un étonnant thriller judiciaire et participatif.

1037500

C’était un soir apparemment comme tous les autres. Jusqu’à ce que, dans la salle de jeux de ses enfants, Paul Villers (Philippe Torreton) découvre son épouse gisant dans une mare de sang, une balle en pleine tête. Les premières observations concluent au suicide. Le corps est incinéré, l’enquête bouclée. Mais bientôt, les parents de la victime portent plainte, entraînant ainsi la réouverture du dossier. En charge de l’affaire, le capitaine Judith Lebrun (Camille Japy) suspecte un meurtre. Et ne tarde pas à trouver des éléments très compromettants pour le mari éploré…

Banal thriller de fin de semaine? Pas tout à fait. Car l’enquête qui commence ici, dans la pure tradition des polars télévisés, se poursuit… sur le web. Intime conviction est une fiction bimédia: alors que le téléfilm s’achève sur l’arrestation du principal suspect, le téléspectateur est invité à suivre son procès en ligne. Un volet judiciaire quasi documentaire, tant la réalité s’invite dans le processus narratif: le jury est composé d’internautes recrutés par Arte, les magistrats comme les avocats sont de vrais professionnels du prétoire et les acteurs eux-mêmes ne savent pas à quelle sauce ils vont être mangés par tout ce petit monde! Trois semaines durant, à raison de un à trois modules vidéo par jour, la chaîne franco-allemande offre à chacun de suivre le déroulement du procès, de consulter le dossier d’instruction, de découvrir les commentaires de deux véritables chroniqueurs judiciaires (Jean-Philippe Deniau pour France Inter et Stéphane Durand-Souffland pour Le Figaro)… et de se forger ainsi son intime conviction. Jusqu’aux délibérés, prévus pour le 2 mars. Coupable ou pas coupable? Vous pouvez d’ores et déjà vous prononcer sur le site d’Arte (http://intimeconviction.arte.tv/fr/accueil)… et vivre, avec Philippe Torreton, une saisissante expérience judiciaire.

 

Anne-Claire Préfol

Sur le même sujet
Plus d'actualité