The Walking Dead commence ce soir sur Be1

The Walking Dead est tout sauf une caricature. Il suffit de jeter un œil aux zombies "héros" de cette série américaine pour s’en convaincre. Plus vrais que nature, ils font froid dans le dos. A réserver à un public adulte, donc.

23568

Mais comment diable ces morts-vivants ont-ils pu envahir notre monde aussi rapidement? Quel phénomène a bien pu provoquer leur apparition? Mystère…

Survivant fraîchement sorti du coma, le shérif adjoint Rick Grimes (l’Anglais Andrew Lincoln), lui, ne semble pas accorder beaucoup d’importance à ces questions. La seule chose qui compte à ses yeux, désormais, c’est de retrouver sa femme Lori (Sarah Wayne Callies, Prison Break) et son fils Carl (Chandler Riggs). Plus vifs que morts, tant qu’à faire. Il met tout en œuvre pour les rejoindre, en prenant garde à ne pas se transformer à son tour en zombie.

Lancé en 2010 sur la chaîne câblée AMC, pile-poil le soir d’Halloween, The Walking Dead a été un succès immédiat. Une surprise? Pas vraiment. Surtout quand on sait que la bande dessinée de Robert Kirkman, qui a inspiré cette série post-apocalyptique, est un vrai carton en librairie depuis 2003. Cerise sur le gâteau: c’est Frank Darabont, génial réalisateur des Evadés et de La ligne verte, qui a transposé le comic original sur le petit écran.

Ce projet, pourtant, Darabont l’avait sous le coude depuis 2005. Mais personne n’en voulait. Trop gore, trop sombre, trop glauque… Bref, pas assez "grand public". C’est alors que le metteur en scène a fait la rencontre de Gale Anne Hurd. Une ancienne collaboratrice de James Cameron (Terminator) avec laquelle il s’est associé, et qui lui a suggéré de proposer son idée à AMC. La suite, on la connaît… Vivement la saison 2!

4 avril:Be 1 20h45 – Série Walking Dead

Sur le même sujet
Plus d'actualité