À voir absolument! LoveMeatender (La Une 22h05)

Un document saignant qui dénonce la surconsommation de viande. Et, surtout, nous fait réfléchir.

65962

Près de 285 millions de bêtes abattues, chaque année, pour nourrir en barbaque 11 millions de Belges. La viande arrive tous les jours dans notre assiette, mais on ne sait même plus d'où elle vient ni pourquoi on en mange trop. Au risque même de menacer notre santé et tout l'écosystème planétaire. Toute l'idée de cet excellent documentaire, jamais moralisateur, est de nous responsabiliser sur notre rapport à la consommation animale.

Le film se déploie comme une enquête passionnante aux quatre coins du monde (Brésil, Sénégal, Inde, Europe…) pour comprendre les enjeux de la course au rendement et surtout repenser nos comportements de carnivores. Comment est-on passé de l'élevage traditionnel à un système d'industrialisation du bétail? Celle-ci a créé une rupture totale dans l'équilibre qui unit l'homme à l'animal. Et a transformé le fermier moderne en pur consommateur de maïs américain et de soja brésilien pour nourrir des bêtes shootées aux antibiotiques et parquées dans des cages.

Pour tenter de changer les choses, encore faut-il en prendre conscience. C'est la grande réussite de ce film, qui s'intéresse autant aux implications économiques que culturelles de la surconsommation de viande. Au-delà des images-chocs sur la souffrance animale occultée par le consommateur européen, la qualité des nombreux intervenants (du paysan breton à l'éleveur africain) amène une vraie belle réflexion sur le métier de paysan-éleveur, dont la réhabilitation seule permettra de ne plus banaliser la consommation de viande. Vous ne regarderez plus votre assiette comme avant après avoir vu ce film et c'est tant mieux.

Voir les rediffusions de ce programme

17 octobreLoveMeatender (La Une 22h05)

Sur le même sujet
Plus d'actualité