Vivement Dimanche: Pierre Richard

Michel Drucker reçoit dans son canapé l'un des plus grands comiques français du septième art, Pierre Richard.

1359155

Il fait partie de ces rares acteurs qui n'imposent pas seulement leur talent comique grâce à l'écriture ciselée des dialoguistes, mais qui font rire avec leur physique, leurs mimiques, leur rythme verbal ou leur simple démarche. Ces comédiens-là, dans l'histoire du cinéma français, se comptent sur les doigts d'une main. Pierre Richard en fait partie depuis qu'il a eu la bonne idée de ne pas donner suite à ses études de kinésithérapie, préférant s'adonner à la noble ambition de faire marrer les salles obscures. C'est en réalisant lui-même son premier film, en 1970, qu'il va se révéler au grand public: Le distrait lui offre à la fois le succès et le qualificatif qui va dicter sa carrière. La suite est une longue suite de films dont le box-office va s'éprendre durant des décennies enières: Le grand blond avec une chaussure noire,Le jouet,Le coup du parapluie,La chèvre,Les compères,Les fugitifs,A gauche en sortant de l'ascenseur… Il serait évidemment facile de citer les quelques défaites qui se sont intercalées entre ces immenses succès, mais il faut rendre à Pierre Richard ce qui lui appartient: dans les années 70 et 80, il a été à l'affiche de comédies qui, encore aujourd'hui, à chacune de leurs diffusions télévisuelles, ravissent plusieurs générations. Ce n'est évidemment pas un hasard si Michel Drucker, ce dimanche, lui offre le confort de son canapé rouge: l'acteur a des histoires à raconter par dizaines. Actuellement en tournée avec la pièce Pierre Richard III, il mettra son éternelle timidité de côté pour se soigner avec le récit de ses multiples passions: le cinéma, bien sûr, mais aussi le théâtre, ses amis, ses héros (parmi lesquels Che Guevara, sur lequel il réalisa un documentaire en 1987) et son vignoble du Château Bel Evêque qui, comme lui, mûrit sous un soleil qui ne le rend que plus délicieux avec l'âge.

Sur le même sujet
Plus d'actualité