Une saison sur Terre

Grandir en paix, ce n'est pas si facile. Surtout quand on naît dans la savane!

720785

Éléphants, girafes, loups, pélicans…, il ne se passe plus un jour sans qu’un documentaire animalier ne soit diffusé sur nos écrans.

Face à ce bombardement d’images de savane et de toundra, difficile de ne pas se lasser. Le lion tue la gazelle dans les plaines du Serengeti, oui, on avait compris. Heureusement, certains réalisateurs font exception à la règle et évitent ces constructions attendues pour surprendre et accrocher. Laura Smith et Chris Howard font partie de ceux-là: ils ont réussi à insuffler une intensité particulière à leur reportage Une saison sur Terre.

Comment? En abordant la naissance de cinq espèces de très près, et surtout en suivant ces tout-petits (et leurs familles respectives) durant un mois, de leurs premiers pas à leur autonomie.

Le rendez-vous avait été pris en mai. C’est, en effet, à ce moment propice à la douceur et au renouveau qu’ont lieu la majorité des naissances dans le monde animal. C’est notamment le cas de Maya, une petite éléphante qui a vu le jour dans la réserve du Samburu.

À peine née, les difficultés pointent déjà. Éloignée du reste du troupeau de pachydermes, sa mère va devoir se battre pour assurer leur survie. Dans le Masai Mara, c’est à la destinée du lionceau Mojo qu’on s’intéresse. La saison des pluies approche, le retour des herbivores aussi. Le temps est venu pour le futur roi de la savane d’inaugurer une première chasse.

Pour Swift aussi, petit suricate que suit également le document de ce soir, la période est à l’apprentissage de la chasse. Mais au scorpion cette fois-ci. Et c’est loin d’être évident! Une saison sur Terre retracera aussi les premiers pas de jumeaux oursons, natifs du Minnesota, qui sortent à peine de leur première hibernation et qui, transis de froid, ne savent pas comment réagir…

Ainsi que l’histoire de Gremlin, une petite macaque dégourdie mais ultra-dépendante. Les aventures de tout ce petit monde sont commentées par Claudine Brasseur, Madame Jardin extraordinaire. Dépaysement garanti!

Plus d'actualité