Une maison, un artiste: Georges Brassens

Après avoir découvert des demeures d’écrivains, Patrick Poivre d’Arvor pénètre dans les lieux qui ont inspiré quelques grands noms des arts et de la culture française. La première visite se fait à Sète où est né, en octobre 1921, un certain Georges Brassens.

892879

Au numéro 20 de la rue de l’Hospice, le jeune poète vit une jeunesse heureuse et insouciante. La caméra le suit ensuite jusqu’au XIVe arrondissement de Paris qu’il ne quittera plus. A l’impasse Florimont puis à la rue Santos Dumont où il passe les dernières années de sa vie.

Homme discret et pudique, le compositeur vivait en reclus mais toujours dans des maisons ouvertes aux copains d’alors. De vrais endroits de rencontre et de partage où il a composé ses plus belles chansons, dédiées, entre autres, aux deux femmes de sa vie.

Demain, PPDA se rendra à Granville, en Normandie, dans la propriété familiale de Christian Dior, couturier bien connu.

Sur le même sujet
Plus d'actualité