Under The Dome – Saison 2

Tremblez, reclus du "dôme"! Stephen King, votre géniteur, n’a plus aucune pitié pour vous…

1229863

Le roi du dôme, c’est lui. En ce début de deuxième année, le message est parfaitement clair: Stephen King fait ce qu’il veut avec ses personnages. Et personne n’est à l’abri. Alors, si le grand manitou de l’horreur a envie de faire joujou avec les héros qu’il a coincés sous une gigantesque cloche invisible, on lui laisse le champ libre. Après tout, c’est lui qui leur a donné vie une première fois en 2009 dans le roman Dôme. Quand bien même il n’est pas officiellement le créateur de cette série de 2013 – elle est développée par Brian K. Vaughan (ancien scénariste de Lost) -, personne n’est dupe. Car c’est bien lui, le romancier aux 350 millions de bouquins vendus depuis 1973, qui a le dernier mot. Quitte à modifier sa trame originale comme c’était le cas à la fin de la première saison, et ainsi à conférer un second souffle à sa fiction pour permettre au feuilleton de se poursuivre.

Histoire de marquer définitivement son territoire sur ces inédits, c’est également lui qui signe le scénario du premier épisode de ce soir, en plus d’y apparaître très rapidement. Dans ces 13 nouveaux chapitres, donc, on retrouve les résidants de Chester’s Mill, toujours prisonniers de cette mystérieuse cage. Ce phénomène inobservable est d’ailleurs un protagoniste à part entière, tant ses caprices (dérèglements magnétiques, climatiques, etc.) pourriront le quotidien déjà mouvementé de ces habitants qu’il retient en otage. Problème supplémentaire: les ressources auxquelles tous ont accès commencent à fondre comme neige au soleil. Alors qu’en parallèle, une jeune fille (Grace Victoria Cox), qui pourrait apporter des réponses à tout ce petit monde, débarque de nulle part… Plus sombre, plus rythmé et plus impitoyable, ce second round (un troisième suivra) se révèle finalement aussi efficace que le premier.

Sur le même sujet
Plus d'actualité