Un soir avec le regard de Georges Brassens

30 ans après, coquin de sort! ... Il nous manque encore. Le 29 octobre 1981, Georges Brassens qui venait de fêter ses 60 ans disparaissait. Deux "anniversaires" qui méritaient bien deux belles commémorations.

28321

La première sur France 5 avec un portrait inattendu de la réalisatrice Sandrine Dumarais dans lequel le poète est le cinéaste de sa propre vie. Au début des années 1950, Georges Brassens s’est offert une caméra 16 mm, avec un de ses premiers cachets. Durant près de dix ans, il a filmé ses parents, ses amis, ses amours. Des êtres proches comme Jeanne, qui ont été une grande source d’inspiration, mais qui sont toujours restés dans son ombre. Petit à petit, la pellicule révèle l'intimité du chanteur et donne un nouvel écho à ses chansons. Inattendu et émouvant.

La seconde manifestation est cette expo Brassens ou la liberté, à voir à la Cité de la musique, à Paris, jusqu’au 21 août. Clémentine Deroudille et Joann Sfar ont imaginé un parcours ludique et didactique. Le temps de permettre au public, averti ou non, de plonger dans son univers, par le biais de manuscrits et carnets inédits du chanteur, d'archives audiovisuelles et photographiques, de guitares… Le tout dans une superbe et surprenante scénographie! – G.W.

28 avril – France 5 21h40: Un soir avec le regard de Georges Brassens

Sur le même sujet
Plus d'actualité