Tout s’explique: le thé

La voie du thé, c'est la voie de la sagesse, comme va l'expérimenter ce soir Thomas Van Hamme.

1306999

Qu'il soit vert, jaune, rouge, blanc, noir, semi-oxydé, post-fermenté, le thé est la boisson la plus bue au monde après l'eau. Avec 57.000 tasses chaque seconde, il se classe bien avant le café. Originaire de Chine où il est connu depuis l'Antiquité, il a été introduit en Europe par des marchands portugais au XVIe siècle. Pour nous aider à nous dépêtrer dans les multitudes de variétés, le sommelier Eric Boschman propose un petit cours thé-orique. Un second reportage sera consacré aux plus vieux thés du monde aux goûts, aux vertus et aux prix inestimables! Une immersion pour terminer: Thomas Van Hamme nous invite à vivre une cérémonie du thé. Dans le majestueux Musée de Mariemont, Charles Van Overstyns, maître de thé diplômé au Japon, prépare les objets, les gâteaux, invite notre témoin à enlever ses chaussures pour le rejoindre dans le pavillon. Aucun mot ne peut être échangé jusqu'au premier bol servi. Tous les gestes codifiés du sensei offrent un moment de sérénité incroyable. Cet art martial (comme l'art floral et la calligraphie!), jadis réservé aux hommes et porteurs de sabres, est une technique de méditation active. Il s'agit de se battre contre soi-même et d'aider les invités à se vider de leurs soucis pour profiter de ce moment de purification. L'heure est enfin venue de goûter le matcha, thé vert traditionnel, en 3,5 gorgées. La première pour le découvrir, la deuxième pour étancher sa soif, la troisième pour en apprécier le goût, la dernière demie pour aspirer la mousse. Evitez surtout la quatrième, elle signifie la mort. Parfaitement respecté, ce cérémonial véhicule les principes d’harmonie, de respect, de pureté et de sérénité définis par Sen no Rikyu, le grand maître du thé du XVIe siècle. Un tout grand moment de zénitude. A partager.

Sur le même sujet
Plus d'actualité