TOUT ça (ne nous rendra pas le Congo)

Pendant 7 semaines, Tout ça..., le magazine impertinent de la RTBF, et votre Moustique vont explorer les 7 péchés capitaux commis par une ribambelle de personnages de l'actu et de notre société.

651857

La Sharia avant les bœufs
Le péché: La colère

Image après image, mot après mot, une évidence: les membres de Sharia4Belgium sont loin d’être des petits rigolos.

L’immersion au sein du groupuscule islamique réussie par Safia Kessas dans son documentaire La Sharia avant les bœufs en témoigne. Inquiétante. Saisissante aussi car elle révèle crescendo une idéologie radicale qui imprègne chaque acte et chaque instant de la vie de ces extrémistes. Même l’usage de la main gauche, celle réservée aux actes impurs comme se laver les parties génitales et le postérieur ou… serrer la main aux "mécréants".

Les juifs "maudits", les homos, la démocratie, Di Rupo passent aussi à la moulinette idéologique simpliste branchée sur le Coran radical. Et la prison pour Fouad Belkacem? Dans le docu, l’intéressé s’en réjouit! "Vous savez le potentiel qu’il y a pour nous en prison? Ce sera chouette! (…) Il n’y a que trois sortes de bons musulmans: un musulman mort, un musulman prisonnier ou un musulman futur prisonnier." Edifiant! Egalement lorsque le prédicateur et ses frères s’invitent à un meeting du Vlaams Belang…

"C’est ce culot qui m’a le plus frappé explique Safia Kessas. Ces mecs sont gonflés et totalement décomplexés. Ils s’emparent des lieux publics, prient dans la rue, s’habillent comme au temps du Prophète mais jonglent avec des iPad et postent leurs vidéos sur YouTube…  

Making of

Safia Kessas, réalisatrice et nouvelle capitaine de Tout ça revient sur le tournage contrasté dans le sillage de Sharia4Belgium. "J’ai contacté Fouad Belkacem en juin 2011 alors qu’il n’était pas encore connu. Il a accepté qu’on le suive, persuadé qu’on ne le filmerait que dans des situations de démonstrations publiques. Quand il a compris que le sujet allait au-delà, sur l’homme et son groupe, le temps nous avait permis de l’apprivoiser. Par contre, le filmer en famille est resté son seul veto. Et il se foutait complètement que je ne sois pas voilée. On a vite senti que  Sharia4Belgium était un sujet très touchy, surtout lors d’un contrôle de police assez serré…

Belkacem et ses suiveurs sont dans leur logique à eux avec un discours extrêmement radical mais, humainement, ils ont toujours été très corrects avec nous. Pour l’anecdote, lors du point de presse au lendemain de l’arrestation de Fouad Belkacem, mon caméraman suait à grosses gouttes. Ce sont les membres de Sharia qui lui ont épongé le front. Une autre fois, lors d’une harangue anti-homosexuelle, on sentait la tension monter dans la foule. Les membres de Sharia ont fait cordon autour de nous pour qu’on ne se fasse pas malmener ou insulter."

Voir aussi notre article sur Sharia4Belgium

Le grand cirque – Le péché: L’orgueil

Emmanuel Deroubaix, agent de relations publiques bien connu des médias belges, s’est piqué d’être candidat MR à Woluwe Saint Lambert (élu d’ailleurs) aux dernières communales. La réalisatrice Stéphanie Desmet nous taille le portrait de ce jeune "libéral organique" qui n’hésite pas à utiliser ses clients célèbres Frank Dubosc ou François Damiens pour sa pub électorale. Zoom sur le style Deroubaix autour des urnes, façon "gangnam", entre mondanités et campagne "full options" (nom de sa société). Option forme, okay. Mais où est le fond dans tout ça? 

TOUT ÇA (ne nous rendra pas le Congo): Les 7 péchés capitaux Mardi 6 novembre La Une 20h20

Sur le même sujet
Plus d'actualité