Tour Restos du Cœur

Une belle bande d'artistes se mobilisent pour soutenir les Restos du Cœur made in Belgium. Même que les Français sont jaloux.

663899

Les mégaconcerts des Enfoirés français ont presque tendance à nous faire oublier que depuis le lancement des Restos du Cœur en 1985, la Belgique a embarqué dans le même train que l’Hexagone. Coluche lui-même, quelques mois avant sa mort, est venu à Liège pour y inaugurer, en février 1986, un Resto.

Et même s’il a fallu attendre 1991 pour qu’une fédération soit créée chez nous, des milliers de repas ont été distribués bien avant cela aux quatre coins de notre pays. Mieux: alors que la France "se contentait" de nourrir les plus démunis pendant les trois mois d’hiver, la Belgique a immédiatement décidé d’être active toute l’année. Et aujourd’hui, les Restos du Cœur de Belgique comptent pas moins de 15 antennes situées en Wallonie, en Flandre et à Bruxelles…

Autre précision importante: si la vente des CD et des DVD des Enfoirés français atteint chaque année des chiffres considérables, elle ne profite nullement aux démunis belges. Voilà pourquoi, il y a 5 ans, notre fédération a décidé de lancer, elle aussi, une tournée de concerts de solidarité, qui, d’année en année, s’offre un succès croissant.

Il faut dire que l’affiche possède suffisamment d’attrait pour rameuter les foules. Parmi les artistes de cette 5e édition: Perry Rose, Chimène Badi, Zouk Machine, Alec Mansion, Jali, Michael Jones, Plastic Bertrand, Patrick Fiori et, bien sûr, Quentin Mosimann. Le décor, emballé dans des jolies lumières et des effets pyrotechniques dont seuls nos techniciens belges ont le secret (on ne le dit pas assez souvent), est évidemment à la hauteur de l’événement. Capté entre le Grand Théâtre de Verviers et le Cirque Royal de Bruxelles, il s’invite ce soir sur La Une en revêtant son plus beau costume bollywoodien. Pour le reste, c’est à vous de jouer, en vous rendant sur www.restosducoeur.be.

Sur le même sujet
Plus d'actualité