Thema: Terrorisme d’extrême droite le retour?

Ils portaient le doux nom de Nationalsozialistischer Untergrund. Ils étaient trois. Au moins. En novembre 2011, ces néonazis allemands braquent une banque. 

655165

Deux périssent dans l'incendie d'une caravane. La femme qui les accompagnait se met à table. Vingt années d'horreur déballées. Au début, tout démarre avec du terrorisme classique, enveloppé d'une symbolique vomitive.

Formé à Iéna, cimenté à Zwickau, le NSU pose des bombes, lynche des mannequins affublés d'une étoile jaune, honore Rudolf Hess. Entre 2000 et 2006, la haine monte d'un cran. Le NSU s'attaque à des Turcs, des Grecs, en tue neuf et une policière aussi.

Pourquoi les services de renseignement n'ont pas levé l'auriculaire, se demandera, par après, la population allemande.

Avant de s'attaquer à un tour d'Europe de la violence d'extrême droite, Arte enquête sur ces événements qui traumatisèrent l'Allemagne.

Sur le même sujet
Plus d'actualité