Thema: Nouveau genre (Arte 20h40)

Féminin ou masculin? Et si cela n’avait plus d’importance?, s'interroge Arte avec malice.

98795

La différenciation entre les sexes serait-elle en pleine mutation? Cette question a quoi indigner les suppôts d’Éric Zemmour. Arte, elle, prend le pari de sonder la "confusion des genres" à travers deux prismes plutôt malins. Le premier, burlesque, est une rediffusion d’un classique de Blake Edwards: Victor Victoria.

Dans un Paris de l’entre-deux-guerres au doux parfum de cliché, Victoria Grant (jouée par Julie Andrews, alias Mary Poppins), soprano sans le sou, ne parvient plus à trouver de contrat. Elle serait presque prête à coucher avec le directeur de l’hôtel qui l’héberge pour une boulette de viande. Victoria trouve mieux: aller taper la cloche dans un resto huppé et introduire un cafard dans son assiette pour échapper à la douloureuse.

Là-bas, Toddy l’aborde, après l’avoir repérée à une audition ratée. Ce mélomane gay, tout aussi fauché qu’elle, a une idée de génie: la faire se travestir en Victor Grazinski, un faux comte polonais rejeté par sa famille pour son homosexualité et jouant à se travestir. Le succès est immédiat, et le Tout-Paris s’arrache les spectacles de Victor sans savoir que derrière l'artiste se cache Victoria.

Second prisme: le vécu. En l’occurrence celui de quatre femmes occidentales vivant aujourd’hui comme des hommes. Kaleb écume des ateliers pour affirmer sa masculinité. Lynn a décidé de devenir homme, sans le moindre traitement hormonal. Miguel, anciennement Maria, déteste que la société l’oblige à choisir entre homme ou femme, sans laisser le droit à un entre-deux qu’il juge légitime. Rocco, enfin, vit avec Katie, une lesbienne que les gens confondent avec un transsexuel. Quotidiennement, ces quatre "transboys" affrontent l’intolérance et le besoin viscéral de catégorisation.

23 octobre – Thema: Nouveau genre (Arte 20h40)

Sur le même sujet
Plus d'actualité