[TELEFILM] Où es-tu maintenant?

Un honnête polar au suspense efficace, adapté d’un roman de Mary Higgins Clark - une fois de plus.

1204329

Voilà dix ans, Mathieu a disparu sans laisser de trace. Seul un coup de fil annuel – passé à sa mère Olivia le jour de son anniversaire – semble prouver que le jeune homme est encore en vie. Jusqu’au jour où, devant les fenêtres de son appartement bordelais, Olivia croit l’apercevoir. Victime d’une attaque, elle est emmenée à l’hôpital, où se rend aussitôt sa fille Caroline – brillant médecin sur le point de se marier et que l’atmosphère familiale avait fait fuir à Paris.

A la demande de sa mère, Caroline se met alors en quête de son frère et tente de trouver de l’aide auprès du commandant Brodsky. A quelques jours de la retraite, ce vieux flic un peu bourru ne prend guère l’affaire au sérieux et s’intéresse surtout à la récente disparition d’une jeune fille. Mais lorsqu’il découvre que l’adolescente en question habite en face du domicile d’Olivia, Brodsky ne tarde pas à faire un lien entre les deux dossiers. Tout comme Caroline, dont l’enquête personnelle lui fait entrevoir un frère bien moins fréquentable qu’elle l’imaginait – et bouscule au passage ses propres choix de vie.

Plutôt réussi, cet inédit de la collection Mary Higgins Clark ménage un joli suspense. Le téléfilm multiplie les fausses pistes jusqu’à la révélation finale et prend soin de distiller humour et légèreté dans ce drame familial. A cet égard, les sarcasmes du commandant – l’excellent Patrick Chesnais, récompensé pour ce rôle par un prix d’interprétation masculine au Festival de La Rochelle – ajoutent à l’enquête un piquant bienvenu. Et la tendresse du duo qu’il compose avec sa coéquipière est indéniablement l’un des points forts du thriller. Dans la peau de la courageuse héroïne en quête de vérité, Louise Monot – habituée à ce type de composition – ne manque quant à elle ni de fougue, ni de conviction. Un très honnête polar du samedi soir.

Sur le même sujet
Plus d'actualité