[TELEFILM] Meurtres à l’abbaye de Rouen

Frédéric Diefenthal, le flic normand, dénouera-t-il les fils de cette étrange affaire de meurtre? Peut-être bien que oui, peut-être bien que non.

1079030

France 3, chaîne régionale par excellence, a lancé l'an dernier une nouvelle collection baptisée Meurtres à… pour faire découvrir le patrimoine des belles provinces françaises à travers des téléfilms policiers centrés sur un personnage fort et un acteur/une actrice célèbre. Après Meurtres à Saint-Malo, avec Bruno Solo, ou plus récemment La disparue du Pyla avec Véronique Genest et Meurtres au pays basque avec Antoine Duléry, cap sur Rouen, son histoire, son Occupation, sa cathédrale et ses vitraux.

C'est le corps d'un maître verrier qui vient d'être retrouvé sur le parvis de l'abbatiale. L'enquête est confiée au nouveau capitaine de police, Didier Mège (Frédéric Diefenthal), de retour à Rouen après une mutation disciplinaire pour se rapprocher de son père, très malade (Pierre Vernier). Pour Mège, cette affaire amène une succession de retrouvailles. Avec son père, certains de ses collègues et son ex-femme Marianne (Mathilde Lebrequier, Falco), qui a découvert la victime. Très vite, la position du cadavre éveille chez Mège de vieux souvenirs liés à son grand-père, lui aussi artisan verrier…

 

Il n'y a pas de hasard dans les polars. Les relations entre les personnages vont évidemment faire surgir des secrets enfouis et des histoires que beaucoup voudraient oublier… Rien de très original donc dans ce scénario, mais une trame classique de bonne tenue qui a le mérite d'offrir un rôle intéressant à Frédéric Diefenthal, de rappeler Pierre Vernier à notre souvenir et surtout de nous plonger dans un univers méconnu. Bonne idée, finalement, cette collection…

 

Yannic Duchesne

Sur le même sujet
Plus d'actualité