[TELEFILM] Ligne de mire

L’héroïne de la comédie Mince alors! casse son image de  brune pulpeuse. Et joue à la maman dans ce polar. 

1119758

Dans l’attente d’un enfant, Lola Dewaere forme avec Thierry Neuvic un couple de gens ordinaires. Mais leur vie tourne au cauchemar après la découverte fortuite d’une mallette remplie de billets. Ils sont alors pris dans un terrible engrenage. Avec à leurs trousses un tueur à gages. Rencontre au Festival de Luchon avec l’actrice, auréolée pour ce rôle dramatique du prix du meilleur espoir féminin. 

Incarner une mère de famille, c’est ce qui vous séduit dans cette fiction?

LOLA DEWAERE – Pas du tout. J’ai un gros problème avec la maternité. Je ne veux pas d’enfants car je n’ai pas l’instinct maternel. C’était donc compliqué pour moi d’interpréter une femme enceinte qui de surcroît a déjà une grande fille. J’avais peur de ne pas y arriver. Marie Petiot qui joue ma fille a été formidable. Elle m’a mise à l’aise tout de suite pour trouver les bons gestes entre une mère et son enfant.

Qu’aimez-vous particulièrement chez Claire, votre personnage?

L.D. – C’est une femme forte. Sans vouloir faire du féminisme à tout prix, cette fille porte un peu la culotte. Elle est infirmière et fait vivre sa famille sur son unique salaire comme son mari est au chômage. Et face aux situations extrêmes auxquelles elle est confrontée, elle est capable de faire des sacrifices et d’aller très loin pour sauver sa progéniture et l’homme qu’elle aime.

Vous avez choisi de vous appeler Dewaere, le nom de scène de votre père. Ça vous a ouvert des portes?

L.D. – Si j’avais gardé le nom de Lola Bourdeaux qui figure sur ma carte d’identité, on aurait peut-être moins voulu me rencontrer. Je suis très tranquille avec ça et je le dis clairement. On me parle souvent de Patrick Dewaere. Cette situation ne me dérange absolument pas. La seule chose qui m’attriste un peu, c’est que je ne peux pas parler de lui. Je ne l’ai pas connu… 

Sur le même sujet
Plus d'actualité