[TELEFILM] La très excellente et divertissante histoire de François Rabelais (1/2)

Il n'en a peut-être plus pour longtemps, mais il garde le goût de la plaisanterie. Et se confesse, car finalement, il ne pense pas avoir jamais offensé Dieu, mais plutôt les hommes qui le manipulent pour mieux dissimuler leurs propres péchés.

1171423

 François Rabelais (joué par Michel Aumont) fait face à une sorte de confesseur fan de sa prose (Eric Elmosnino) dans ce docu-fiction à la forme surprenante. Né en riant, comme le précise la légende, Rabelais est le fils d'un sénéchal et avocat. Il va grandir en suivant une éducation poussée avant de se retirer chez les moines. Excédé par ce milieu où l'on bâfre, rote et boit sans humanisme ni recherche de profondeur, Rabelais claque la porte du monastère (un véritable crime, à l'époque) pour voyager et devenir, petit à petit, le père de Gargantua et un véritable extracteur de "substantifique moelle", dans la vie comme dans la pensée. – Q.N.

Plus d'actualité