Téléfilm – En chantier, Monsieur Tanner

Héritier d'un manoir du XIXe, Jean-Paul Rouve s'attaque à sa rénovation. Une comédie sympa réalisée par Stefan Liberski.

388178

Paul Tanner (Jean-Paul Rouve), la petite trentaine, mène une vie heureuse et sans histoire auprès de Linda, sa chérie depuis deux ans, une adorable étudiante (Annelise Hesme) qui termine une thèse sur Tchekhov. Réalisateur de documentaires animaliers, il ne manque ni de patience pour traquer les loirs d’Argentine ni de détermination pour immortaliser, sur pellicule, le quotidien des marmottes dans les Alpes françaises. Un homme aux nombreuses qualités. Serein et comblé. Jusqu’au jour où un recommandé le convoque chez un notaire.

Avant de se suicider, suite à de gros problèmes financiers, son cousin Aaron Tanner lui a légué son manoir. Pas trop futé et encore moins méfiant, Paul accepte l’héritage. "Le destin a placé ce château sur ma route. J’allais fonder quelque chose de grand", imagine-t-il en découvrant cette somptueuse propriété et en rêvant aux enfants qu’il pourrait y faire avec Linda. Mais en entrant dans la bâtisse, il déchante très vite. Du toit à la cave, tout est à refaire. Et les ennuis vont se succéder avec l’arrivée des différents corps de métier.

Librement adaptée du roman de Jean-Paul Dubois, Vous plaisantez, monsieur Tanner (éd. L’Olivier), cette comédie tournée à Virton a été réalisée par Stefan Liberski qui avait déjà travaillé avec Jean-Paul Rouve sur le troublant Bunker Paradise. Aux côtés de ce néo-châtelain qui ne perd pas courage quand les tuiles lui tombent sur la tête, on retrouve une pléiade de comédiens belges: Virginie Efira dans le rôle de la banquière, Christian Hecq dans celui du plombier, Benoît Poelvoorde dans… surprise! D’une facture assez classique dans la réalisation, cette comédie décalée dans le ton et dans l’écriture oscille sans cesse entre le drame et la rigolade. C’est ce qui a séduit Jean-Paul Rouve: "La fin est tout aussi particulière car ici, les codes de la télé sont balayés". À vous de la découvrir…

Sur le même sujet
Plus d'actualité