[TELEFILM] Des fleurs pour Algeron

Roman à succès publié en 1966 par l’Américain Daniel Keyes, Des fleurs pour Algernon a depuis inspiré nombre d’auteurs.

1133803

De ce poignant voyage cognitif dans l’esprit d’un attardé mental dont la science fait provisoirement tripler le QI, le dramaturge Gérald Sibleyras a ainsi tiré en 2012 une remarquable pièce de théâtre en forme de monologue. Yves Angelo en reprend aujourd’hui le principe dans cet audacieux téléfilm, porté par le seul et magistral Grégory Gadebois dans le rôle du simple d’esprit. Filmé à la manière d’un journal intime – forme littéraire adoptée par le roman -, le comédien se raconte face caméra dans la solitude de sa chambre de bonne ou nimbé de la blancheur clinique d’un hôpital déshumanisé. Une mise en scène dont la sobriété fait éclater la violence du récit, critique subtile et désespérée d’une société normative obsédée par la performance.

Sur le même sujet
Plus d'actualité