Talk: Hep taxi! Justine Henin

Notre star du tennis à cœur ouvert sur le sport qui dévore tout, ses blessures et… sa nouvelle vie.

220815

Un numéro exceptionnel à plus d’un titre! D’abord parce que Justine Henin a choisi de sortir de son mutisme sur la banquette arrière de Hep taxi! Et pas ailleurs. Elle a, par exemple, décliné l’invitation des Orages de la vie sur RTL-TVI. Exceptionnel ensuite car en une demi-heure, on découvre une Justine Henin enfin dans un peu plus de lâcher prise, une jeune femme au naturel qui confesse découvrir la vie, la vraie, après des années de sacrifices, de discipline, de contrôle absolu et de souffrances.

Elle en parle sincèrement. Mieux, elle parvient à en rire de bon cœur face à un Jérôme Colin amateur de tennis et en empathie de longue date avec la Rochefortoise. "Cela faisait quatre ans que je l’invitais car je sentais que derrière cette fille-roc, sèche, robuste et sans faille, il y avait assurément une belle personne."

Et en effet, du visage fermé de concentration dans l’effort de la compétition, on passe au grand sourire de celle qui reconnaît avoir saisi il y a peu ce qu’est un supermarché, un bon paquet de frites, ce qu’est prendre un peu son temps et que le moteur de la vie n’est en aucun cas la souffrance. Elle avoue d’ailleurs: "Longtemps, j’ai cru que pour vivre, il fallait souffrir".

L’ex-numéro 1 mondiale ne regrette cependant pas tout à fait sa carrière. Ce rêve de petite fille prosternée devant Steffi Graf magistralement réalisé. Mais à quel prix! Tant de peur mêlée d’adrénaline, tant de nuits presque blanches, tant de solitude aussi. Justine Henin dit aujourd’hui vivre une "deuxième naissance" et rêver de simplicité, de partage et du désir "d’être un jour une bonne maman".

L’invitée de choix a laissé à son chauffeur une forte impression: "J’aime son intelligence et la hauteur, le recul, qu’elle a sur elle. C’est ce combat contre elle-même, l’ancienne Justine, qui est touchant. Elle désapprend à devoir tout gagner". Un vrai match au sommet avec elle-même. Et sans filet.

Sur le même sujet
Plus d'actualité