Supercopter

Sa carrière d’homme de télévision, Donald P. Bellisario l’a bâtie sur l’amour de sa patrie. 

823757

Jusqu’à l’obsession… Magnum, JAG, NCIS: aucune des célèbres créations de cet Américain (à l’exception peut-être de Code Quantum) n’a fait l’impasse sur les thématiques qu’il a toujours chéries.

De près ou de loin, elles ont su évoquer la bravoure des marines ou la guerre du Viêtnam, en instaurant toutefois une certaine défiance vis-à-vis des instances officielles de l’armée US. Bon nombre de ses feuilletons ont en effet pour protagonistes de gentils rebelles. Supercopter, ressuscité cet après-midi par Club RTL, n’échappe pas à ces règles.

Sauf qu’ici, la véritable vedette de cette série "testostéronée", lancée en 1984, n’est autre qu’un hélicoptère de combat. Produite sur quatre saisons, la fiction n’aura pas survécu aux brusques changements de casting lors de sa dernière salve. À réserver aux nostalgiques!

Plus d'actualité