Summer of Girls: Arte consacre un magazine aux femmes dans l’univers pop

Il y a les divas, perchées sur leurs talons, qui s’époumonent sur des airs langoureux et nous font vibrer d’émotion. Il y a aussi les rockeuses qui se la jouent comme des mecs et enchaînent les nuits sans sommeil, guitare en main.

37797

Et puis, il y a les it-girls, celles qui, mi-ingénues, mi-insidieuses, voguent sur la vague du glamour avec une once de décadence et de scandale. Sans oublier, bien sûr, les icônes, adulées, admirées et entrées dans une légende qui ne les épargne pas toujours. Autant de styles différents, mais autant de choses qui réunissent ces singing ladies: habitées par la musique, elles ont ensorcelé et conquis toute une époque, par leur grâce, leur courage et leur talent. Entre féminité et provocation, ces femmes ont inspiré des générations rien qu’avec leur voix.

C’est à ces artistes féminines qu’Arte dédie son Summer of girls. Il y avait eu les Summer of sixties, Summer of seventies ou Summer of love, voilà cette année un été tout en chansons et en féminité. Chaque mardi jusqu’au 30 août, la chaîne va virer paillettes pour une série d’émissions thématiques, avec films, concerts, interviews, documentaires historiques et musicaux dédiés aux femmes dans l’univers pop, rock, punk, soul, folk ou country. D’Aretha Franklin à Lady Gaga en passant par Tina Turner, Beyoncé, les Spice Girls, Blondie, PJ Harvey ou Beth Ditto, la chaîne franco-allemande a misé sur la diversité. Et la première à se régaler sera Marianne James, qui animera ce magazine tout en bonne humeur.

Pour cette première soirée, Arte aborde le phénomène des bandes de filles. Qu’elles soient huit assassines potentielles, confrontées à la mort d’un homme dans un huis clos dont François Ozon a le secret, ou qu’elles dansent, pompons en main, les femmes s’expriment, et en musique s’il vous plaît

5 juillet: Arte 20h40 – Summer of girls: Girl's band

Sur le même sujet
Plus d'actualité