[SPORT] Hockey sur gazon: coupe du monde Dames

Red Lions et Red Panthers espèrent profiter du mondial hollandais pour continuer sur leur belle lancée.

1113540

Si, chez nous, le hockey sur gazon a toujours suscité un bel engouement, jamais, dans son histoire, il n’avait atteint une telle cote de popularité. Celle-ci s’explique par la constance de résultats assez exceptionnels de la part de nos équipes nationales. L’an dernier, lors de l’Euro à Boom, hommes et femmes (respectivement 3e et 4e) avaient largement confirmé leur prestation olympique (5e et 11e) de 2012.

Avec la Coupe du monde, qui se dispute à La Haye aux Pays-Bas jusqu’au 15 juin, c’est un gros morceau qui attend les Red Lions et les Red Panthers. Les premiers, reversés dans un groupe ardu, devront en découdre avec l’Australie – tenante du titre -, l’Angleterre, l’Espagne, l’Inde et la Malaisie. Les secondes feront face à l’Australie, la Corée du Sud, le Japon, la Nouvelle-Zélande et les Pays-Bas. Comme tout est simple en hockey et qu’on passe directement aux demi-finales, il s’agira d’espérer finir parmi les deux premiers du groupe. A notre avis, un miracle masculin, et pourquoi pas une première médaille historique, reste envisageable. Lors du récent Masters de Düsseldorf, la Belgique a triomphé devant trois pays en théorie supérieurs à elle (Allemagne, Angleterre et Pays-Bas). Notre équipe féminine, même si elle se targue d’un lointain podium dans l’épreuve (en 1978), mise au moins sur un top 8. Comme souvent, les nôtres joueront sans pression: l’unique souci sera, pour certains, de gérer la date de l’événement, en pleine… session d’examens de fin d’année! Notons encore qu’après Utrecht, toujours aux Pays-Bas, c’est la deuxième fois de l’histoire que le Mondial se joue dans une même localité. Le stade utilisé, d’une capacité de 15.000 spectateurs, n’est autre que celui de l’équipe de football, où sera testée une toute nouvelle pelouse synthétique. Révolutionnaire, paraît-il…

Sur le même sujet
Plus d'actualité